Culture Rapide, cabaret parisien

Après les ateliers d'écriture dans le Nord, je passe par la capitale. La poésie vagabonde est programmée à Culture rapide, proche de la place Fréhel. Coïncidence, c'est une artiste des années Trente dont je reprends la chanson " la jeune fille du métro". Sur la place est suspendu un grand écritoire "il faut se méfier des mots"!

Ce mercredi 15 octobre, fin d’après-midi pluvieux, l'ambiance à l'intérieur est plutôt calme. Je vais vers les gens attablés pour leur parler de ma performance poétique du soir. Certains sont intéressés, d'autres ne peuvent pas rester. La vie d'artiste est un long pèlerinage... J'installe ma pédale loops, prépare mon son et mes bouquins. Je fais la connaissance de l'auteur-compositeur Stéphane Le Doré qui apprécie ma prestation et finit par fredonner quelques unes de mes chansons. Un couple d'amis rencontré au Cap vert me fait la surprise d'être dans la salle ainsi que le poète Xavier Frandon arrivé plus tardivement. Un jeune homme me crie "une autre". Je prolonge le set, teste de nouveaux textes et sons avec ma pédale loops. L'énergie positive de l'impro, je me sens bien ! Après deux heures de scène, je quitte Paris ravie pour une conduite de nuit en direction de Strasbourg avec des joyeux passagers Blablacar! J'arrive dans mon petit studio à 6h du mat, éprise de fatigue. Regain d'énergie, un colis m'y attend, mon nouveau livre " Fracas identitaires" arrivé tout droit du Canada.... Good live!

Écrire commentaire

Commentaires : 0